Page 2 sur 7 PremièrePremière 1 2 3 4 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 11 à 20 sur 63

Discussion: Le Feu des Odes de Kytano

  1. #11

    Plumiste
    Avatar de Kytano
    Date d'inscription
    12/04/2013
    Âge
    52
    Messages
    975

    Par défaut Le Jardin des Ombres

    Dans mon jardin, il y a des fleurs.
    Pas des qu'on coupe, non.
    Des qu'on regarde pousser.
    Qu'on hume parfois.
    Qu'on laisse aller...
    De toutes les tailles, de toutes les couleurs, des grosses et des petites...
    Des fleurs qui durent...
    Et d'autres pas...

    Quand le soleil est là on voit des colonnes d'insectes volants...
    Des butineurs, des piqueurs, des enfouisseurs, des gardes de secteur, des insectes bizarres..
    D'énormes papillons qui virevoltent sans bruit...

    Évidemment ces rondes multicolores amènent d'autres danses.
    Les mésanges et les moineaux affluent, quelques pies tentent aussi leur éternel chapardage...
    Une famille de pigeons a grandi à l'abri des Ifs et des merisiers...
    Les feuilles s'envolent à chaque petite brise.
    Déplaçant leur tapis mordoré au caprice des courants.

    Dans mon jardin, il y a des fleurs.
    Ce simple constat suffit.
    Le monde est ainsi fait, qu'il parvient à n'exister qu'en fonction d'un autre monde.
    Une feuille de papier qui invente une encre et une plume.
    Le monde des oiseaux qui emmène des trésors d'une parcelle à l'autre.
    La surprise, parfois, quand trône un arbre, une plante qu'on n'avait pas prévu...
    Et puis, le potager...

    Le potager !
    Des choux démodés, des légumes inconnus, des chemins de fourmis qui renferment la graine...
    Et quand le chemin se fait plus sec, on arrive à la porte.
    La porte du royaume...
    Une statue passiflore qui nous ouvre son monde.
    Le crissement de mon pas, les noyaux de cerises au sol.
    Ce petit rythme lent qui nous accompagne.
    L’œil aux aguets, décelant la moindre brindille, repérant les germes fatigués, endormis.

    Dans mon jardin, j'y suis bien.
    Les moments de pur bonheur quand au détours d'un buisson, je découvre la fraise.
    Mûre et belle.
    Sucrée à souhait.
    Qui envoie son étincelle humide à mes doigts quand je la prélève...

    Le temps.
    C'est le temps qui manque.
    Qui manque surtout pour tout raconter, tout voir, tout faire...
    Je reviendrais demain. Soyez-en sûrs !
    Y voire éclore une nouvelle fois les fleurs de mon jardin.
    Les regarder encore...

    Pousser...




    Enjoy

    Dernière modification par Kytano ; 21/08/2015 à 12h54.


    Je garde mes sourires pour la fin...
    Jendorline

  2. #12
    Vétéran
    Plumiste
    Avatar de Modours
    Date d'inscription
    20/10/2008
    Messages
    2 303

    Par défaut Re : Le Feu des Odes de Kytano

    Nous voilà entraînés dans le jardin d'Eden (tu es trop jeune pour que je parle de potager...) et ne va-t-on pas y rencontrer la nouvelle Eve au détour d'une allée, croquant la vie à pleines dents?
    Poésie, poème en prose, prose poétique... peu t'importe ! L'essentiel pour toi est que vibre la corde de ta lyre tandis que se répandent dans l'air environnant parfums, caresses du temps, couleurs, saveurs, musique des mots et du silence.
    Ex-Modérateur de la Taverne: bénévole de mars 2010 à septembre 2016. Banni du 10/10/2016 au 10/11/2016

    <a href=http://www.casimages.com/img.php?i=130626011732867397.jpg target=_blank><a href=http://nsa34.casimages.com/img/2013/06/26/130626011732867397.jpg target=_blank>http://nsa34.casimages.com/img/2013/...1732867397.jpg</a></a>
    Merci à Zuzu pour la mise en page de mon dessin
    Je n'en démordrai pas: je suis vraiment convaincu que seuls les imbéciles ne changent pas d'avis et que si on ferme son clapet, on a la liberté de tout dire ! Mais faudrait pas pousser tout de même !

    Ici je ne recrute plus ! Mais j'ai retrouvé un antre là: http://ensemble.poeticforum.com (demandez la clé à Cantabile)

  3. #13

    Plumiste
    Avatar de Kytano
    Date d'inscription
    12/04/2013
    Âge
    52
    Messages
    975

    Par défaut Le Porteur d'eau


    A l'eau des fontaines coule la source, claire et fraîche, limpide.

    A la gorgée rapide du détours d'un chemin, jusqu'au porteur d'eau et nos soifs sans limite...

    A la coupelle, au calice, au creux des mains, boire son soûl, sa désaltérance...

    A cet endroit humide de mousse ou de perles, à la nacre du temps qui s'écoule, à nos cascades multiples...

    A ces mondes liquides, un sachet de terre, à la façon terrible de nos mains de potiers...

    Aux grelots des chapeaux, au tintement de la cloche, martèlement du sabot, à ces ânes volontaires et chargés...

    Quand tous les chemins de nos pieds croisent le porteur d'eau.

    A toutes ces sortes de choses qui grandissent nos bonheurs...

    Un peu d'encre humide...

    A faire sécher...

    Pour l'éternité.




    Je garde mes sourires pour la fin...
    Jendorline

  4. #14
    Vétéran
    Plumiste
    Avatar de Modours
    Date d'inscription
    20/10/2008
    Messages
    2 303

    Par défaut Re : Le Feu des Odes de Kytano

    Texte rafraîchissant s'il en est, comme l'eau éclaboussante que l'on boit goulument dans le calice des mains... tandis qu'en arrière plan pointent l'idée de labeur et la fatigue qu'endurent porteur d'eau et ânes afin d’apporter ce frais réconfort.
    J'ai bien aimé
    à la nacre du temps qui s'écoule
    Ex-Modérateur de la Taverne: bénévole de mars 2010 à septembre 2016. Banni du 10/10/2016 au 10/11/2016

    <a href=http://www.casimages.com/img.php?i=130626011732867397.jpg target=_blank><a href=http://nsa34.casimages.com/img/2013/06/26/130626011732867397.jpg target=_blank>http://nsa34.casimages.com/img/2013/...1732867397.jpg</a></a>
    Merci à Zuzu pour la mise en page de mon dessin
    Je n'en démordrai pas: je suis vraiment convaincu que seuls les imbéciles ne changent pas d'avis et que si on ferme son clapet, on a la liberté de tout dire ! Mais faudrait pas pousser tout de même !

    Ici je ne recrute plus ! Mais j'ai retrouvé un antre là: http://ensemble.poeticforum.com (demandez la clé à Cantabile)

  5. #15
    Passionné Avatar de Ariah Vitae
    Date d'inscription
    21/08/2012
    Âge
    24
    Messages
    1 602

    Par défaut Re : Le Feu des Odes de Kytano

    Je réagis, ayant fini la lecture de tes derniers textes.
    C'est bien écrit, c'est vivifiant et c'est parfois même déroutant, car je trouve que ta façon d'écrire, notamment les poèmes, originale tout en étant parfaitement maîtrisée.
    Moi qui ne suis pas un admirateur de la poésie, d'où qu'elle vienne, je peux lire d'une traite tes écrits, et cela suffit à mes yeux pour voir en toi un excellent auteur et poète.
    En retraite bien méritée

  6. #16

    Plumiste
    Avatar de Kytano
    Date d'inscription
    12/04/2013
    Âge
    52
    Messages
    975

    Par défaut C'est mon monde

    On se lève un jour avec l'envie d'un bon café, d'une bonne douche avant de se mettre en route pour une journée de plus à vivre. Vivre, simplement ça. Et puis, ce jour-là, on plonge sans savoir. Ce jour-là, on bascule. Ce jour-là, on s'éteint, sans le vouloir. Ce jour-là se met en route pour une impasse.


    La lâcheté, l'obscurantisme, la bêtise. Au fond de l'impasse, comme un tag sur un mur d'une journée banale. Une mélodie de haine pour une chanson vide. Un peu d'eau séchée, de sang humide. Quand on y pense, on se révolte, on se bouscule les mains, on se traumatise nos larmes. Au nom de quoi ? Les chemins de tous les dieux se ferment devant tant de rien au fond du coeur.


    Comment argumenter, justifier ? Quand une guerre éclate, il s'agit de mettre des soldats armés qui vont se battre contre d'autres soldats armés...


    Tellement de dates aujourd'hui, de commémorations, de souvenirs douloureux, d'angoisses... Le prix reste injuste. Tu vas au concert, tu ne reviens jamais. Tu vas au boulot, tu ne reviens jamais. Tu vas au match, tu ne reviens jamais. Tu vas au pain, tu ne reviens jamais. Tu restes chez toi, tu ne sortiras jamais....


    Quand je pense que "Dieu est grand !" vient résonner aux portes du monde comme un rythme précurseur d'une folie plus grande... Nos enfants ne rigolent plus, nos enfants ont autre chose à faire. Nos enfants doivent rêver, rire, penser aux trottoirs d'en face, aux jardins du bout de la rue, à la banquise et aux dérèglements climatiques... Nos enfants n'ont plus le temps de lire le petit Prince. N'ont plus l'envie de lire les malheurs de sophie, les sans familles, les misérables, cendrillon... Nos enfants ne cherchent plus leurs balles de tennis, de foot, de basket... Nos enfants doivent à présent porter cet héritage ridicule d'une religion prise comme prétexte pour un pouvoir encore,, comme toujours...


    On se lève un jour avec l'envie d'un café, d'une bonne douche avant de se mettre en route pour une journée de plus à vivre. Simplement ça, vivre...


    Viens donc m'expliquer clairement ce que tu veux toi, l'islamiste, à part la destruction de tous ceux qui ne pensent pas comme toi ? Démontre-moi tes chemins et offre-moi ce qu'ils ont de beau. Tu ne veux rien construire. Tu as vingt ans et on te dis que le monde est fini, qu'il faut devenir acteur de cette fin annoncée...


    Viens me voir, je te montrerais une mésange, un couple de pigeons qui niche dans mon merisier. Je te raconterais mes fraisiers, mes framboisiers. Je te chanterais la danse de mes roses trémières, de mes tournesols... Viens me voir, le monde renaît chaque jour dans mon jardin comme il le fait dans tous les jardins du monde.


    Je sais que tu ne viendras pas. Tu as trop peur que j'ai raison. Pourtant, tu pourrais réaliser qu'il est bon de goûter au vent, aux sources, à ces parfums qui s'exhalent, aux fleurs légères quand les abeilles ont terminé leur journée...


    On se lève un jour avec l'envie d'un café, d'une bonne douche avant de se mettre en route pour une journée de plus à vivre. Simplement ça, vivre... Et c'est encore ce que je vais faire demain et après demain et le jour suivant et la semaine prochaine, et ça, tu ne pourras pas me l'enlever. La médiocrité se combat toujours par l'invisible de mes pensées...


    A toi ma fille garde en ligne de mire que les cons aussi meurent un jour pour laisser la place à ces journées qui vont fleurir. Tu l'auras ta ferme et tes amours, à cultiver tes bêtes et traire tes laitues (ou l'inverse). dans ces jours sombres n'éteins pas la lumière de ce qui fait tes rêves, comme le font déjà tes frères, elle trace aussi un peu de mes routes....


    A toi mon amour, ne change rien, tes yeux suffisent à illuminer le reste du chemin.


    A toi, l'islamiste, si tu ne viens pas voir mon jardin pour comprendre et bien... "Vas te faire foutre".


    Je garde mes sourires pour la fin...
    Jendorline

  7. #17
    Fervent Avatar de mapie
    Date d'inscription
    09/09/2007
    Âge
    68
    Messages
    954

    Par défaut Re : Le Feu des Odes de Kytano

    comme je l'ai dit sur ton mur, magnifique hymne à la vie jendo. ça fait du bien à l'âme , même si cela met encore plus en exergue la connerie humaine
    La miss cata..............strophe attitrée de Travian
    http://forum.travian.fr/image.php?type=sigpic&userid=13089&dateline=128644  9958

  8. #18

    Plumiste
    Avatar de Kytano
    Date d'inscription
    12/04/2013
    Âge
    52
    Messages
    975

    Par défaut Re : Le Feu des Odes de Kytano

    J'avoue que mon encre s'assèche un peu plus chaque jour dans ce monde devenu fou depuis si longtemps. Ma source devient lacrymale, ça sert le cœur, ça étouffe les rêves et pour que tout le monde puisse comprendre je résumerais par "Fais chier"...


    Je garde mes sourires pour la fin...
    Jendorline

  9. #19

    Plumiste
    Avatar de Kytano
    Date d'inscription
    12/04/2013
    Âge
    52
    Messages
    975

    Par défaut L'Agenda


    J'irais faire un tour à pied si nécessaire,

    Pour tracer tous les sentiers d'une autre terre...
    J'irais voir au bout du monde ce qu'on y voit,
    Et donner à la pénombre une autre histoire...


    Je ferais se lamenter tous les fou-rires,
    Et s'accrocher nos lunes et nos soupirs...
    Je raconterais aussi quelques légendes,
    Des contes à boire, des contes à prendre...


    Si nécessaire je me tairais un temps,
    Juste ce qu'il faudra à l'éphémère,
    Pour dormir une minute, une seconde,
    Et s'envoler vers sa première et dernière ronde...


    Si nécessaire...

    Mais pas lundi, j'ai piscine...

    8)


    Je garde mes sourires pour la fin...
    Jendorline

  10. #20
    Passionné Avatar de nathalie ♥
    Date d'inscription
    30/06/2009
    Messages
    1 055

    Par défaut Re : Le Feu des Odes de Kytano

    j'adore ton écriture . tu poses les mots avec une telle justesse et au bon moment dans tes poèmes .

    je suis admirative . J'ai lu c'est mon monde et je m'y retrouve tout simplement : sans théories ni discours , une philosophie de la vie contre l'obscurantisme , le fanatisme et pour l'amour de l'humanité ...


    Je suis bien heureuse de revoir ton humour revenir dans ton agenda
    inconditionnelle de la V 2,5 ♥

Page 2 sur 7 PremièrePremière 1 2 3 4 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Le feu de camps des Odes
    By jendorline in forum Coin des bardes
    Réponses: 121
    Dernier message: 12/02/2015, 22h00

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •