Page 3 sur 10 PremièrePremière 1 2 3 4 5 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 30 sur 99

Discussion: Plume et tripes...

  1. #21
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    183

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Celui-ci, suite aux évènements dramatiques subis par notre capitale...


    Terre de sang et larmes, ressens-tu la froideur

    à la poigne des armes que forge labeur ?
    Terre de vie et charme, retrouve la chaleur
    de la divine alarme du son de nos cœurs !

    Terre de feu et eaux, laisse-nous t'ériger
    Un royaume si beau que nul se tromper
    A porter le fardeau, à jamais protéger
    Les tombes et berceaux, des enfants aux aînés !

    Terre de peur et mort, quel est donc la route
    que l'on cherche à nos sorts en mal de ses doutes ?
    Vivre, mourir d'abord, renaître coûte que coûte !

    Terre fière et si belle, fais-nous rêver encore
    au chevet de nos ailes qui s'ouvrent sans effort,
    En ton sein, point de grêle, en nos pleurs, de l'or !

  2. #22
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    183

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Marier poésie et politique ? Ambitieux semble-t-il et, pour le moins, discutable !
    Voici ce qui pourrait en résulter...


    Avides de pouvoir et sages de paroles,
    Insufflant de l'espoir en promesses s'envolent,
    Cruel et haut parloir à des hommes symboles
    Qui ne savent que choir sans vote monopole !

    Pourquoi tant de conflit pour si peu de sièges ?
    Quand avait-on compris le sens d'un arpège
    A l'air bien choisi de ce commun manège ?
    On ne saurait régi quelque royaume en neige...

    Trône de maladresses et joug d'une couronne
    Ne seraient que bassesses tant que l'on ne peut donne...
    Mais à qui la paresse quand le clairon se sonne ?

    Esclave d'ambitions en devoir absolu,
    Nul homme de passion ne serait sans bévue...
    Femmes de la raison manqueraient aux vertus ?
    Dernière modification par Galvanix ; 23/12/2015 à 20h36.
    Les mots sont des armes quand les actes sont des batailles, et les choix des pertes sèches tant qu'on ne les assume point...

  3. #23
    Vétéran
    Plumiste
    Avatar de Modours
    Date d'inscription
    20/10/2008
    Messages
    2 297

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Tes poèmes sont toujours originaux et travaillés et comme tu t'imposes la contrainte d'une rime interne à l'hémistiche, cela rend la prouesse encore plus belle.

    J'ai bien aimé le premier tercet de ton poème Il était une fois un monde d'océans, et le rythme de ces alexandrins. J'ai apprécié l'humour de la troisième strophe:
    A ce pain quotidien il fallait un écu,
    Puis deux à ce raisin, et trois autres à l'élu
    D'une contrée de bien, un prêté, des rendus !
    Par contre j'ai eu du mal à saisir le sens du premier vers ici:
    De l'or à toucher vin d'un trésor perclus,
    Le notable vaut bien un effort de plus
    Qu'un repas de bambin, payez donc le perdu !
    Manque-t-il une virgule?
    Attention aussi au rythme, car comme pour la strophe suivante(fatigue?) tes alexandrins n'ont plus que 11 syllabes...

    Le sonnet suivant en dehors de la charge émotionnelle qu'il contient est très efficace en raison de l'anaphore au début de chaque strophe et qui scande ce poème.
    Je n'ai pas saisi le sens du 2° vers ici: oubli ou coquille?
    Terre de feu et eaux, laisse-nous t'ériger
    Un royaume si beau que nul se tromper
    A porter le fardeau, à jamais protéger
    Les tombes et berceaux, des enfants aux aînés !
    Quant à marier poésie et politique je pense que tu t'en sors bien et tu rejoins la lignée des poètes engagés - en opposition aux poètes lyriques mais beaucoup ne se sont pas contentés d'une seule veine d'inspiration tels Lamartine Hugo et bien d'autres.
    Il est vrai que ton souffle poétique me rappelle un Agrippa d'Aubigné ou même un Du Bellay qui a connu à Rome les déconvenues de la vie courtisane et ton sonnet m'a fait penser aux Regrets


    Seigneur, je ne saurais regarder d'un bon oeil
    Ces vieux singes de cour, qui ne savent rien faire,
    Sinon en leur marcher les princes contrefaire,
    Et se vêtir, comme eux, d'un pompeux appareil.

    Si leur maître se moque, ils feront le pareil,
    S'il ment, ce ne sont eux qui diront du contraire,
    Plutôt auront-ils vu, afin de lui complaire,
    La lune en plein midi, à minuit le soleil.

    Si quelqu'un devant eux reçoit un bon visage,
    Ils le vont caresser, bien qu'ils crèvent de rage:
    S'il le reçoit mauvais. ils le montrent au doigt.

    Mais ce qui plus contre eux quelquefois me dépite,
    C'est quand devant le roi, d'un visage hypocrite,
    Ils se prennent à rire, et ne savent pourquoi.

    Du Bellay Les Regrets, sonnet CL
    Ex-Modérateur de la Taverne: bénévole de mars 2010 à septembre 2016. Banni du 10/10/2016 au 10/11/2016

    <a href=http://www.casimages.com/img.php?i=130626011732867397.jpg target=_blank><a href=http://nsa34.casimages.com/img/2013/06/26/130626011732867397.jpg target=_blank>http://nsa34.casimages.com/img/2013/...1732867397.jpg</a></a>
    Merci à Zuzu pour la mise en page de mon dessin
    Je n'en démordrai pas: je suis vraiment convaincu que seuls les imbéciles ne changent pas d'avis et que si on ferme son clapet, on a la liberté de tout dire ! Mais faudrait pas pousser tout de même !

    Ici je ne recrute plus ! Mais j'ai retrouvé un antre là: http://ensemble.poeticforum.com (demandez la clé à Cantabile)

  4. #24

    Plumiste
    Avatar de Kytano
    Date d'inscription
    12/04/2013
    Âge
    51
    Messages
    973

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Merci pour tes écrits.

    Par trop "classiques" pour mon goût très personnel, j'avoue y trouver une certaine qualité d'écriture. Je serais bien incapable de produire ce genre de texte et cela suffit à aiguiser mon envie de te lire.


    Je garde mes sourires pour la fin...
    Jendorline

  5. #25
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    183

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Kytano, tu me touches !

    Modours, tes remarques avisées sont toujours pour moi un véritable cadeau...

    " De l'or à toucher vin d'un trésor perclus, ... " Ce vers faisait référence à la corruption qui, historiquement, se faisait beaucoup par le don discret de vin ou autres boissons spiritueuses...

    Que dire de plus, que le fait de provoquer ce genre de réaction ne fait que m'encourager à ceci :


    Ne peut-on être heureux au royaume des pleurs ?
    Sous quel astre radieux n’aurait-on jamais peur ?
    D’amour valeureux en ultime candeur
    Le salut de ce mieux serait ouvrir cœur ?

    Nulle audace de choix à fuir ce doux vin,
    L’ivresse d’une voie à se tenir main,
    Les canons de ces voix nous y poussent en chemin
    Vers peines et joies d’un farceur destin !

    Quel saveur ici à goûter l’horizon
    Qu’on partage d’envie, flammes à l’unisson
    Du croquant d’une vie menée au diapason !

    Mélopées d’existence fondues de folies,
    Entrer dans une danse et savourer les fruits
    D’une unique romance, celle à qui nul prix…
    Les mots sont des armes quand les actes sont des batailles, et les choix des pertes sèches tant qu'on ne les assume point...

  6. #26
    Vétéran
    Plumiste
    Avatar de Modours
    Date d'inscription
    20/10/2008
    Messages
    2 297

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Je suis toujours fasciné par la facilité (apparente) avec laquelle tu écris ces poème à la structure si élaborée, au charme nostalgique si désuet mais combien délicieux!
    Ton dernier sonnet est de la même veine et c'est un plaisir de découvrir tes alexandrins !

    Par contre je me demande justement si les effets de rupture de rythme (vers de 11 syllabes ou même décasyllabes qui voisinent avec lesdits alexandrins) résultent d'un choix délibéré ou de la rapidité avec laquelle tu écris, en privilégiant la spontanéité d'écriture au souci maniaque de la forme... Il est vrai qu'Apollinaire par exemple pour libérer ses vers pouvait faire voisiner des alexandrins avec des vers de 14 syllabes !

    Donc dès la première strophe, après deux alexandrins bien balancés voici deux hendécasyllabes

    D’amour valeureux en ultime candeur
    Le salut de ce mieux serait ouvrir cœur ?
    qui pourraient facilement retrouver un rythme égal de 12, par exemple:

    D’un amour valeureux en ultime candeur
    Le salut de ce mieux serait-il d'ouvrir cœur ?
    ou encore
    D’amour valeureux en ultime candeur
    Le salut de ce mieux serait d'ouvrir ton cœur ?
    Quant au vers 8 de 9 syllabes
    Vers peines et joies d’un farceur destin !
    tu aurais pu ajouter des déterminants et un si d'intensité
    Vers les peines et les joies d’un si farceur destin !
    Loin de moi l'idée de corriger ta production et je te laisse la responsabilité et la liberté de ta création... Ce ne sont que des remarques personnelles et donc subjectives surtout si c'est cela que tu recherches: un effet de rupture dans la mécanique bien huilée de l'alexandrin ...!

    Par contre là il te faudrait corriger cet accord qui te permet en outre de retrouver l'alexandrin :
    Quel saveur ici à goûter l’horizon
    =>
    Quelle saveur ici à goûter l’horizon
    Enfin et j'arrête là mes remarques qui ne sont pas des critiques bien entendu:
    D’une unique romance, celle à qui nul prix…
    Je suppose que les trois points de suspension qui terminent ton poème et cette ultime proposition sans verbe principal participent d'un effet voulu sinon j'avais pensé à ceci:
    D’une unique romance, elle qui n'a nul prix… mais je dois sans doute m'écarter de ton idée première
    Bon j'en ai trop dit et je m'éclipse en te demandant de me pardonner ces intrusions dans ton subconscient créatif!
    Ex-Modérateur de la Taverne: bénévole de mars 2010 à septembre 2016. Banni du 10/10/2016 au 10/11/2016

    <a href=http://www.casimages.com/img.php?i=130626011732867397.jpg target=_blank><a href=http://nsa34.casimages.com/img/2013/06/26/130626011732867397.jpg target=_blank>http://nsa34.casimages.com/img/2013/...1732867397.jpg</a></a>
    Merci à Zuzu pour la mise en page de mon dessin
    Je n'en démordrai pas: je suis vraiment convaincu que seuls les imbéciles ne changent pas d'avis et que si on ferme son clapet, on a la liberté de tout dire ! Mais faudrait pas pousser tout de même !

    Ici je ne recrute plus ! Mais j'ai retrouvé un antre là: http://ensemble.poeticforum.com (demandez la clé à Cantabile)

  7. #27
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    183

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Encore une fois merci, Modours, pour tes brillantes et bienveillantes remarques...

    Pour répondre à une de tes questions, et bien oui, j'écris à toute vitesse et je ne corrige presque pas les textes une fois jetés sur papier.

    Un sonnet est généralement conclu en moins de dix minutes.

    Facilité ? Je dirait humeur du moment et sensibilité de l'instant.

    Mon talent ne réside que dans le fait d'écrire sans aucune retenue au regard de mes ressentis. Je mets souvent mon cœur à nu au travers de mes écrits.

    D'autres suivront, il faut que je les choisisse... A très vite !

    Sincèrement.
    Les mots sont des armes quand les actes sont des batailles, et les choix des pertes sèches tant qu'on ne les assume point...

  8. #28
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    183

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Quelle que soit l'humeur du moment, un écrit demeure sincère du moment qu'il reflète du bout de son encre la température que l'on transmet au travers de sa plume...


    Foudres venues du ciel nous contant qui nous sommes,

    tous petits et si frêles, mais tant bêtes de somme

    aux défis irréels dont, bien fier, on se nomme...

    Le chemin sans appel ne mène pas à Rome...



    Et toujours tempête en nos cœurs meurtris

    Qui pousse la disette jusqu'au deuil infini,

    Combien de ces courbettes à effleurer l'envie

    De taire cette fête, ripailles ennemies ?



    A trahir le sort qui nous était offert

    sur une route d'or souillée de nos enfers,

    On se ronge de torts, voilà donc nos fers !



    Dépourvu de misaine, navire confus

    en océan de haine où nul n'est repu,

    Cette mer est la mienne, lors n'y suivez plus!
    Les mots sont des armes quand les actes sont des batailles, et les choix des pertes sèches tant qu'on ne les assume point...

  9. #29
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    183

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    On ne sait l'avenir, et pourtant ce n'est pas
    de toujours le fuir, ce mystérieux trépas !
    On aimerait venir d'où l'on repartira,
    Alors on veut mentir, oublier que ce glas
    pèse sur l'empire de nos sens et ébats...

    Mais l'on peut oublier le temps d'une chanson
    Pour ensemble, trinquer et goûter la boisson
    des moments savourés au détour d'un son,
    à atteindre les prés de douce vibration !

    Les alliances s'unissent et aussi se défont,
    tandis qu'ils ne dorment jamais nos vieux démons,
    Cruelle et si énorme, cette guerre est sans nom,
    on y croise le vice à se damer le pion !

    Lors ici cette abîme n'est pas désespoir
    pour conter en rimes les chants de nos déboires,
    Si chère est cette dîme nous coûtant chaque soir
    des claviers qu'on abime en un tendre parloir,
    cette onéreuse cime qu'on effleure sans gloire...

    Si jamais d'une guerre victoire était ailleurs
    que dans croisées de fer et sang mêlés de pleurs,
    il n'y aurait sur Terre aucune autre lueur
    que celle des enfers succombant à ferveur
    de coeurs sans frontières et d'esprits sans rancoeurs...
    Les mots sont des armes quand les actes sont des batailles, et les choix des pertes sèches tant qu'on ne les assume point...

  10. #30
    Vétéran
    Plumiste
    Avatar de Modours
    Date d'inscription
    20/10/2008
    Messages
    2 297

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    C'est toujours aussi somptueux et ébouriffant !
    Ex-Modérateur de la Taverne: bénévole de mars 2010 à septembre 2016. Banni du 10/10/2016 au 10/11/2016

    <a href=http://www.casimages.com/img.php?i=130626011732867397.jpg target=_blank><a href=http://nsa34.casimages.com/img/2013/06/26/130626011732867397.jpg target=_blank>http://nsa34.casimages.com/img/2013/...1732867397.jpg</a></a>
    Merci à Zuzu pour la mise en page de mon dessin
    Je n'en démordrai pas: je suis vraiment convaincu que seuls les imbéciles ne changent pas d'avis et que si on ferme son clapet, on a la liberté de tout dire ! Mais faudrait pas pousser tout de même !

    Ici je ne recrute plus ! Mais j'ai retrouvé un antre là: http://ensemble.poeticforum.com (demandez la clé à Cantabile)

Page 3 sur 10 PremièrePremière 1 2 3 4 5 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Plume... Où es tu ?
    By razian in forum Rôle Play
    Réponses: 6
    Dernier message: 07/09/2013, 23h16
  2. Plume
    By Fabregas in forum Ancien S&Q
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/11/2011, 14h54
  3. s!lk et sa plume
    By silk16 in forum Coin des bardes
    Réponses: 10
    Dernier message: 10/12/2009, 14h57
  4. La plume de petrouchka
    By petrouchka in forum Coin des bardes
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/06/2009, 14h03
  5. Théophile VIDE TRIPES
    By TUBINO in forum Rôle Play
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/03/2009, 09h06

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •