Page 2 sur 10 PremièrePremière 1 2 3 4 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 11 à 20 sur 100

Discussion: Plume et tripes...

  1. #11
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    187

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Merci pour cette réponse avantageuse....

    Une précision néanmoins, et qui pourra peut-être surprendre, favorisant la réalité au détriment de la modestie, serait à apporter...

    Le titre choisi pour ce sujet n'est pas anodin... Ces textes, comme tous ceux de ma plume, sont le plus souvent figés tels quels, à quelques corrections de rythme près...

    Un sonnet ou un texte, pouvant aller jusqu'à six strophes, est écrit la plupart du temps en dix à quinze minutes, rarement davantage...

    D'aucuns diront qu'il s'agit de talent, je dirais plutôt qu'il s'agit de sensibilité et de chance à l'écrire au bon moment...

    Merci à toutes et tous pour votre lecture...

    Cordialement

  2. #12
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    187

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Petite graine folle aspirant à grandir,
    Adolescence molle espérant un empire,
    Elle sait que bémol où force doit rugir…

    Quel futur envol à ne vouloir empire
    Face aux vices, aux alcools, cherchant à se détruire
    Au lieu de caracole et combat s’investir ?

    Et l’on apprend louanges à propos de cet or
    Mérité d’une fange, à trône beau décor…
    On ne vaut rien d’un ange à n’inviter que mort
    En ses murs de lange où l’on se croit si fort !

    Qui vaudrait ce qu’il a, ce qui pèse en sa bourse ?
    Qui saurait de ce glas acheter cette course ?
    Qui, petit, grandira, en reniant sa source ?
    Qui, heureux, trahira, en restant dans la course ?...

    Quel que soit ton âge tu ne restes que peu,
    Oh oui, bien peu de pages au registre des preux !
    Tu sais que pleutrerie, t’avouant courageux…
    Crois-tu donc que ta vie vaut plus, tant et mieux ?

    Soyez donc humiliés à pouvoir être fiers,
    Puisses-tu en baver pour goûter un peu l’air
    D’un respect mérité, non acquis dans le fer !

    Ne crois pas tant savoir en ton âme bien vide,
    Vois déjà comment croire, comment perdre les rides
    D’un émietté miroir, chasses-en cet avide !

  3. #13
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    187

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Peut-être que souffrir est l’unique manière
    A forger un empire dans le sang et la pierre ?
    De joies et de soupirs, et de croisées de fer,
    Nous ne faisons que fuir nos craintes éphémères…

    Mais alors le pas à franchir en ce frêle
    Empire de trépas où l’on guette le ciel
    Ne serait que ce glas qui nous attend, fidèle
    A nos moindres faux-pas, héritiers de Babel ?

    Encore un peu de vice afin de nous repaître,
    Un instant de délice à l’échec éternel !
    Traîtrise nous hérisse tant qu’on n’en est le maître…

    De la paix dans la vie, comme elle en serait belle !
    Sans combat c’est ennui que d’essuyer ses guêtres,
    Pas autant que le prix de son amour à elle…

  4. #14
    Vétéran
    Plumiste
    Avatar de Modours
    Date d'inscription
    20/10/2008
    Messages
    2 309

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Tu t'arraches vraiment les tripes à ce que je vois ou plutôt à ce que je lis !
    Il faut croire que tu as le rythme de ces vers brisés chevillés au corps, car s'il est relativement facile de faire rimer des vers entre eux il est moins évident d'ajouter ces rimes internes, souvent riches d'ailleurs.
    Je regrette vraiment que d'autres ne sortent pas de leur léthargie estivale pour donner leur sentiment... sur ce qui reste pour moi une prouesse poétique sans cesse renouvelée tout autant que les thèmes abordés.

    Je me permettrai deux remarques sur le dernier poème :
    1. le rythme de ce sonnet est bien sûr l'alexandrin sauf pour le premier vers de la deuxième strophe (11 syllabes):
    Mais alors le pas à franchir en ce frêle
    Empire de trépas où l’on guette le ciel
    2. Dans la troisième strophe, un n' explétif que rien ne justifie, amené par la trompeuse liaison, mais qui n'est pas justifié ici:
    Traîtrise nous hérisse tant qu’on n’en est le maître…
    Cependant, si une négation était envisagée, alors il faudrait tourner autrement le vers.
    Cordialement.
    Oursinus/Modours
    Ex-Modérateur de la Taverne: bénévole de mars 2010 à septembre 2016. Banni du 10/10/2016 au 10/11/2016

    <a href=http://www.casimages.com/img.php?i=130626011732867397.jpg target=_blank><a href=http://nsa34.casimages.com/img/2013/06/26/130626011732867397.jpg target=_blank>http://nsa34.casimages.com/img/2013/...1732867397.jpg</a></a>
    Merci à Zuzu pour la mise en page de mon dessin
    Je n'en démordrai pas: je suis vraiment convaincu que seuls les imbéciles ne changent pas d'avis et que si on ferme son clapet, on a la liberté de tout dire ! Mais faudrait pas pousser tout de même !

    Ici je ne recrute plus ! Mais j'ai retrouvé un antre là: http://ensemble.poeticforum.com (demandez la clé à Cantabile)

  5. #15
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    187

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    En effet, et bien vu d'ailleurs en ce qui concerne le rythme bancal ...

    Pour la négation elle était plus ressentie et voulue que réfléchie, en effet....

    Merci encore !

    D'autres viennent je suis en train de choisir parmi mon répertoire...

    Très cordialement...

    Galvanix, allias champix sur le Serveur 5....

  6. #16
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    187

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Au-delà des paraître, au fond de ces regards

    Quels sont tous ces êtres en terreur du tard ?

    Est-ce peur du traître que celle du hasard ?

    Nul peut être maître sans jamais ne s’égare…


    Et quand bien cette peur ne saurait être tue,

    En dépit des candeurs que l’on s’évertue

    A montrer, quelle erreur que de voir vertu

    En ces champs de froideur qu’on brandit tel écu !


    Même sous la lumière, à ne voir que sombre

    On se blesse et se terre, on s’abreuve de l’ombre

    Que jadis, bien fier, on voulait en décombres…


    Ce serait donc grandir que de perdre son cœur…

    Maigre gloire à l’empire bâti de sang et pleurs !

    Ne peut-on bien agir avant que l’on se meure ?

  7. #17
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    187

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Même ici l’idéal ne peut être effleuré,
    Car de mon piédestal je ne sais qu’égarer
    Chance de bacchanale à tant dilapidée
    Par nos boréales et aurores agitées…

    N’ai pas peur, amour, je ne suis pas si fou
    Pour oublier l’atour de mon cœur que je voue
    A toi sans le détour, mais pourtant je suis loup
    De démons, j’en suis sourd ! Des miens être jaloux…

    Lors point peine due de nos chemins croisés,
    Ni nos maux lourds et nus à nos yeux échangés,
    Juste un mage féru de sa bien tendre fée…

    Ainsi je ne connais le silence d’airain,
    A présent tu le sais, nul ne nous atteint…
    Ni toi quand je me tais, courroux mon cœur est tien !

  8. #18
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    187

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Affût de crépuscule pour un tendre parloir
    En conciliabules, souvenir d'un soir...
    A ce petit jeu, nul n'espère entrevoir
    Un ingénu calcul, geôle et toile sans gloire
    Où la honte pullule, bafouant les espoirs...

    Lors nos intérêts à nous faire reluire
    Au-delà des regrets que l'on voudrait bien fuir,
    Peut-être qu'ils seraient autres que notre mire
    A vouloir le vrai en cherchant des satyres ?

    Humer tous les encens d’un ventre à un trépas,
    Et d’un feu consumant chacun de tous nos pas,
    On vit en se brûlant de débats en état...
    Celui qui veut le temps doit accepter l'éclat
    Qu'il aura, nous mourants, alors on comprendra...

    Mais la jolie croisée sera-t-elle assouvie
    Quand les chemins tracés deviendront un délit ?
    A toute destinée il y aurait un prix
    Quand pour y négocier le temps manque à nos vies…

  9. #19
    Vétéran
    Plumiste
    Avatar de Modours
    Date d'inscription
    20/10/2008
    Messages
    2 309

    Par défaut j'aime bien ce dernier poème

    J'aime bien ce dernier poème, par contre un peu moins l'avant dernier en particulier le second vers de la première strophe, en dépit de l'allitération dentale :
    Au-delà des paraître, au fond de ces regards

    Quels sont tous ces êtres en terreur du tard ?

    Est-ce peur du traître que celle du hasard ?

    Nul peut être maître sans jamais ne s’égare…
    Cela est peut-être dû aux contraintes que tu t'imposes pour introduire cette double rime, ce qui t'amène parfois à des ellipses ou à torturer la phrase, parfois heureusement aussi à de belles réussites.
    Ex-Modérateur de la Taverne: bénévole de mars 2010 à septembre 2016. Banni du 10/10/2016 au 10/11/2016

    <a href=http://www.casimages.com/img.php?i=130626011732867397.jpg target=_blank><a href=http://nsa34.casimages.com/img/2013/06/26/130626011732867397.jpg target=_blank>http://nsa34.casimages.com/img/2013/...1732867397.jpg</a></a>
    Merci à Zuzu pour la mise en page de mon dessin
    Je n'en démordrai pas: je suis vraiment convaincu que seuls les imbéciles ne changent pas d'avis et que si on ferme son clapet, on a la liberté de tout dire ! Mais faudrait pas pousser tout de même !

    Ici je ne recrute plus ! Mais j'ai retrouvé un antre là: http://ensemble.poeticforum.com (demandez la clé à Cantabile)

  10. #20
    Coutumier Avatar de Galvanix
    Date d'inscription
    05/04/2013
    Âge
    36
    Messages
    187

    Par défaut Re : Plume et tripes...

    Merci pour ces analyses à la technique éclairée et à la précision sans faille...

    Navré pour cette longue absence. Voici en guise de rétribution :


    Il était une fois un monde d'océans,
    Labeur et doux émoi marquaient les habitants,
    Et les terres parfois portaient le poids des ans...


    Un jour cette loi, au-delà du vivant
    Vint marquer leur foi, sonnant et trébuchant
    Dans les cœurs et les voix, sortilège d'argent...


    A ce pain quotidien il fallait un écu,
    Puis deux à ce raisin, et trois autres à l'élu
    D'une contrée de bien, un prêté, des rendus !


    De l'or à toucher vin d'un trésor perclus,
    Le notable vaut bien un effort de plus
    Qu'un repas de bambin, payez donc le perdu !


    Mais le vil sorcier avait omis deux choses,
    Il ne pût accéder au prix des justes causes,
    Ni offrir à l'aimée son cœur d'une rose...


    Il était une fois un monde d'océans
    Où la caisse du roi valait plus que l'enfant
    Qui pourtant de sa voix le chantait fièrement...

Page 2 sur 10 PremièrePremière 1 2 3 4 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Plume... Où es tu ?
    By razian in forum Rôle Play
    Réponses: 6
    Dernier message: 07/09/2013, 23h16
  2. Plume
    By Fabregas in forum Ancien S&Q
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/11/2011, 14h54
  3. s!lk et sa plume
    By silk16 in forum Coin des bardes
    Réponses: 10
    Dernier message: 10/12/2009, 14h57
  4. La plume de petrouchka
    By petrouchka in forum Coin des bardes
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/06/2009, 14h03
  5. Théophile VIDE TRIPES
    By TUBINO in forum Rôle Play
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/03/2009, 09h06

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •